Home / Religion / Le coran, première source de la connaissance humaine(3)
CORAN

Le coran, première source de la connaissance humaine(3)

Par : Abdellah Elboualaoui / IENA-NEWS

 

L’approche du Saint Coran, une approche intégrée  et complète

Le Saint Coran contient une approche globale dans sa structure législative et complet dans sa vision conceptuelle de la vie humaine.  Le Saint Coran fonde une doctrine basée sur l’unification et libère l’homme des entraves et les menottes de l’esclavage à la nature, ou aux dieux créés par l’homme. Le Coran met en place les principales caractéristiques de la civilisation humaine qui combine entre la croyance en dieu et la pratique réelle. L’approche Coranique a donné un ensemble de caractéristiques, telle que « l’équilibre globale dans tous les éléments de son approche et de ses composantes. Cette caractéristique a conservée l’approche islamique de toutes sortes de ruée, de l’extrémisme, de la délinquance et la déviation [1]« 

L’approche du Coran définit la connaissance selon deux sources: la révélation et l’existence de l’univers. Elle prend de  la  raison et les sens de  la perception comme  moyens de compréhension. Le Coran ne négligé et n’oublie aucune source de connaissance qui ne lui a pas donné sa considération, ne l’a pas mis à sa place et son  degré ou niveau de mérite qui convient.

La caractéristique de l’équilibre ne permet pas dans Le Saint Coran à la dominance d’une source de connaissance sur l’autre, la révélation même si elle est la source la plus puissante et la plus forte, a ses secteurs et ses domaines, ses lieux de domination,  l’univers et  la vie, les êtres vivants sont aussi bien des sources de connaissance après la révélation, chacun a son domaine.  L’homme doit s’orienter vers ses sources  pour  recevoir la connaissance, il est demandé de la recevoir du livre descendant « Saint Coran » et de l’univers le livre ouvert  à tout le monde dans une harmonie qui sont purs, impeccables et loin d’être en désaccord, en conflit et en contradiction [2]».

Ce qui permis à l’homme d’accomplir la fonction  de  succession et  l’autonomisation sur terre épargner les conditions nécessaires à l’avancement de la civilisation et au témoignage des gens stipulé par le Livre d’Allah: «pour que vous soyez témoins aux gens[3]». Pour être juste et témoin aux gens, n’est pas comme une imagination qui survient à l’esprit, une  persistance et continuation dans le temps une mérite donc de glorification et le compliment dans tous les cas.

Le fait d’être en service ou en charge est dans le sens où la communauté soit rendu responsable d’être une  communauté juste et témoins ; si elle accomplira ce service, elle atteindra le témoins de la civilisation, elle méritera la glorification et le compliment, alors si elle recule ou perdra le témoignage de civilisation, elle ne méritera pas la justesse et le témoignage, que dans la mesure qu’elle soit une communauté musulmane, et pourra avoir des problèmes, si elle perdra les conditions  des témoins civilisés[4]« .

Le Saint Coran contient un curriculum éducatif complet et un curriculum de connaissances global  valable à la vie des personnes en tant qu’individu comme il est valable à la société. Et « si le Saint Coran a mis entre nos mains un curriculum intégrée pour  créer  cette civilisation idéale, cela signifie qu’il a mis entre nos mains un curriculum intégrée  en même temps des fondements de l’éducation humaine et avec une  expression plus moderne, il a mis entre nos mains une théorie intégrée de l’éducation humaine  idéale[5] ».

Le Saint Coran offre un curriculum d’enseignement capable d’offrir l’initiative de la civilisation humaine selon toutes les normes possibles, et s’il se produira un problème ou défaut dans la quête ou la recherche de la connaissance chez l’gomme, c’est principalement  il se reporte à la non considération et non prise en compte curriculum du  coran dans la combinaison des deux lectures, et l’homme, « si l’homme voulait revenir au Saint Coran avec une réflexion sérieuse, il serait surpris par un décalage culturel Regrettable qui l’empêchait de donner un bon jugement, aussi ne possédait le savoir qui lui permettait de comprendre son contenu et de goûter ses  significations, du fait qu’il n’a pas passé au cours  de son parcours culturel qu’il a traversé durant sa vie  passé pour fournir tout effort pour connaitre la vérité de ce livre (Saint Coran) ou la perfection  correct de sa lecture[6] ».

Le Saint Coran « représente une mission globale de contenu, à celui qui a compris ses fins législatives et de l’univers. Le coran a fondé ses orientations sur les intérêts de l’homme sous la doctrine de l’uniformité  dans son application en réalité et la prise de la compréhension des priorités. Le  Saint Coran est  projet civilisé qui prépare  l’être humain utile et une société cohésive, pour établir l’état et la nation fondée sur le principe de la justice et l’égalité. Le projet du Saint coran  préserve la sécurité  de l’homme et ses droits, quelle que soit sa vision et son conception, sa prospective de la vie. le Saint Coran est une  mission civilisée particulier et éminent. Il est une mission universelle qui commence  par la recommandation de l’individu, de rendre la famille en bonheur, de bien reformer la société, de construire la nation et d’établir l’État, pour en fin  arriver  à établir le bien du monde et son paix, jusqu’à ce que les  directives du Dieu et de Son messager Muhammad soient réalisés «Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers.[7]»

Les philosophies et les perceptions dans l’environnement dans un climat de conflits pour survivre et éliminer l’idée du sort humain, alors le Coran a mis les bases nécessaires de construction de la pensée systématique qui a mis en harmonie la science et la foi, entre le monde de l’invisible et le monde de l’univers, relie entre la terre et le ciel, entre l’esprit et la matière, entre la recommandation de soi et  la continuation  de la terre , entre le monde de  vie et ce qui est religieux dans la représentation des trois origines organisant la combinaison entre  la lecture de textes  coraniques et la lecture dans l’univers. Le Saint Coran est une mission de  la vie humaine et la mission du monde de l’au-delà, une mission qui relie l’homme avec la grasse, le bonheur de terre, et le relie avec le bonheur du sort eschatologique. Le Saint Coran est une mission intégrée dans son curriculum et sa perception, globale dans ses indications et les significations, agit contre la déviation du moral et  la doctrine, cède à l’homme l’occasion de contempler l les versets coraniques et les versets de l’univers.

La vraie connaissance « ne se concrétise que s’elle est basée sur la combinaison des sources  de la connaissance, telles que: la révélation et l’univers. la vraie connaissance qui ne se fait pas dans sa bonne direction et ne produit les résultats les plus souhaités, sauf s’elle se fondait sur la condition importante que le Saint Coran a toujours attiré l’attention de contempler dans son discours pour l’homme, l’univers et la vie, et s’il perdra cette condition, la connaissance même s’elle sera correcte dans son sens partiel, elle sera secoué en morceau, mais  la connaissance coranique soit alors un miroir clair et honnête de la vérité qui affleurera sur sa page[8] ».

Ce que l’esprit humain a atteint comme trésor de la connaissance et de recherche dans toutes les sciences de l’univers à lui réalisé tous ses intérêts matériels, le progrès scientifique et technologique a créé chez l’homme le sentiment de la satisfaction et le contrôle de la nature. l’homme au lieu de regarder avec la lumière de la révélation, et lire l’univers à partir d’une connaissance coranique, il a pris la raison comme  référence  de construction de la connaissance, ce qui conduit à la séparation de la vision de l’univers du Coran, et a dévié de la guidance la plus droite.

Se guider par la lecture prudente de la révélation,  mettra l’homme dans la capacité  de représenter l’univers une unité liée servant l’intérêt humain, réalisant la liaison de l’homme à l’univers dans les limites de l’assujettissement divin, et le protégeant de tomber dans la science inutile.

La civilisation construite par le Saint Coran n’est pas morte, elle est capable de recommencer de nouveau, et il n’y a aucun moyen de connaissances intégrées seulement dans l’assimilation de la lecture légitime qui accorde à la personne  la confiance dans le curriculum divine et la possession les habiletés nécessaires qui réalisera la lecture de lm ‘univers dans sa dimension humaine.

La Séparation des deux lectures et le fonctionnement  chacune d’elles isolément est inévitablement une suite d’erreurs dans la perception et la pensée qui nuisent à l’homme et à l’univers. La connaissance réelle ne se matérialise pas, et ne peut être portée que par la méthodologie du Coran, qui est composée des textes de la révélation et des sciences de l’univers.

 Coran

Abdellah Elboualaoui

Professeur agrégé

et docteur de la pensée islamique

 

© IENA-NEWS de 2018


[1] Succession de l’homme entre la révélation et la raison p : 12
[2] Succession de l’homme entre la révélation et la raison p : 12
[3] Sourate Elbakara(La VACHE) verset 142
[4] Le témoignage civilisé  du communauté musulmane, abdlmajid Ennajar  p :11 
[5] Curriculum de la civilisation humaine dans le  saint  Coran, doc Mohamed Said Ramadan El bouti,
 p :13, Dar la connaissance, Syrie, Liban, 10°edition 1430/2009
[6] Idem p :15
[7] Sourate El-anbia(les prophètes) verset 107
[8] Curriculum de la  civilisation  humaine dans le  coran, p :120

About Iena News

Check Also

liberté de religion

Une déclaration de liberté de religion [vidéo]

Jamie Powell avec un portrait de son mari, le pasteur Cao “John” Sangiang, qui est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :