Home / Religion / L’esplanade d’une mosquée emblématique du Pakistan de nouveau ouverte au public
mosquée

L’esplanade d’une mosquée emblématique du Pakistan de nouveau ouverte au public

La façade est de la mosquée de Wazir-Khan, au Pakistan, et son esplanade rénovée, appelée Chowk en pakistanais (Aga Khan Cultural Service)

 

Par : Lauren Monsen / ShareAmerica.

 

Chef d’œuvre de l’ère moghole, la mosquée de Wazir-Kahn, à Lahore, construite au XVIIe siècle, fait partie des joyaux de l’architecture du Pakistan. Malheureusement, depuis plusieurs années, son « Chowk », c’est-à-dire l’esplanade du bâtiment, décrépissait.

Une page qui a été tournée : le lieu a été restauré avec soin, en partie grâce au Fonds des ambassadeurs pour la préservation du patrimoine culturel, administré par le département d’État des États-Unis.

L’entrée de la mosquée ornée de sculptures et surmontée d’une arche domine le Chowk situé dans le centre historique et culturel de la ville fortifiée de Lahore.

En 2012, l’organisation Walled City of Lahore Authority a décidé de remettre la place en état. Avec l’aide d’experts de l’Aga Khan Cultural Service Pakistan, des conservateurs ont élaboré des plans de rénovation.

Le Fonds des ambassadeurs américains pour la préservation du patrimoine culturel s’est joint à la Walled City of Lahore Authority et à l’Aga Khan Cultural Service pour financer le projet s’élevant à 1,2 million de dollars.

 mosquée

Des ouvriers raclent un plafond et un mur pendant les travaux de rénovation. (Consulat général des États-Unis à Lahore)

 

Depuis sa création en 2001, le Fonds des ambassadeurs a alloué 55 millions de dollars à près de 900 projets répartis dans 125 pays, pour la préservation de sites culturels, d’objets et de formes d’expression traditionnelles.

« La préservation du patrimoine culturel offre une chance de montrer aux autres pays une facette différente de l’Amérique, non commerciale, non politique et non militaire », explique le Congrès dans le texte de loi établissant le Fonds des ambassadeurs. « En assumant un rôle de premier plan dans les efforts déployés pour préserver le patrimoine culturel, nous faisons preuve de notre respect pour les autres cultures en protégeant leurs traditions. »

Le Chowk de la mosquée de Wazir-Khan constitue « un témoignage de l’histoire riche et à multiples facettes de la ville », a déclaré la consule générale des États-Unis, Elizabeth Kennedy Trudeau, lors de la cérémonie de réouverture de l’esplanade, en novembre 2017.

Les travaux de rénovation ont duré vingt mois. Les ouvriers ont dû creuser le sol pour séparer le niveau existant de la rue du niveau d’origine du sol de l’avant-cour du Chowk. Ils ont également construit un mur de soutènement tout autour de la place.

Les ouvriers ont aussi restauré le puits de Dina Nath, un monument du XIXe siècle situé au coin nord-est de la place.

 mosquée

Vue aérienne de la mosquée de Wazir-Khan et de son Chowk (Consulat général des États-Unis à Lahore)

 

Aujourd’hui, le Chowk est devenu un lieu de rencontre après les prières. Des rassemblements communautaires et culturels y sont régulièrement organisés, comme la toute première Biennale, un festival d’art qui a eu lieu en mars. En outre, le site attire davantage de touristes, de quoi donner un coup de pouce à l’économie de la ville.

Le Chowk de la mosquée de Wazir-Khan est le plus important des 19 projets soutenus par le Fonds des ambassadeurs au Pakistan, et son succès laisse présager qu’il ne sera pas le dernier.

 

© IENA-NEWS de 2018

About Iena News

Check Also

liberté

Pompeo : la liberté de religion est « un droit humain universel »

Le gouvernement de la Birmanie a contraint 700 000 membres de la minorité musulmane des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :