Home / Sante & Sport / Entretien avec Dr Ben Rahal Khalid, Délégué de la Santé, province de Beni Mellal.
Beni Mellal

Entretien avec Dr Ben Rahal Khalid, Délégué de la Santé, province de Beni Mellal.

Par :  SAID FRIX/IENA-NEWS.

 

« Au CHR, on a toutes les spécialités, plus de 78 médecins spécialistes et plus de 10 en médecine générale. »

 

Est-ce qu’il y a un manque au niveau des ressources humaines au CHR ?

 

Dr Khalid Ben Rahal : Le CHR de Beni Mellal accueille un grand nombre de malades des provinces d’Azilal, Khouribga, Fquih Ben Salah, et Khénifra. Chaque jour, des ambulances venues des provinces précitées stationnent devant le service des urgences et la maternité. Le Malheur c’est que chaque malade est accompagné de 5, 10 accompagnateurs. . Tout le monde est prié de savoir que tous ces accompagnateurs dont le nombre augmente nuit à l’état des malades et perturbe le travail des médecins. Des campagnes de sensibilisations doivent être organisées pour diminuer le nombre de ces accompagnateurs.

Au CHR on a toutes les spécialités, plus de 78 médecins spécialistes et plus de 10 en médecine générale.

 

Qu’en est-il du service des urgences ?

Quand un malade arrive aux urgences, il est pris en charge par le médecin des urgences et par les infirmiers du même service. Ce dernier dispose de tout le matériel médical nécessaire. Mais le problème  reste toujours celui du grand nombre des visiteurs qui sont souvent à l’origine de malentendus et de disputes. Parfois, des médecins ou des infirmiers sont agressés ou insultés. Au service des urgences, on a des infirmiers en stage de formation, c’est un genre de personnel médical qui est envoyé par leur école pour subir une formation  et on a des infirmiers orfèvres en la matière qui sont toujours sur le qui-vive. En effet il y a un manque au niveau du nombre d’infirmiers mais le Ministère de tutelle déploie des efforts louables au niveau national pour satisfaire les besoins en matière des ressources humaines.

 

Et pour ce qui est des équipements médicaux ?

Au CHR on a deux scanners, un ancien qui tombe souvent en panne et un autre nouveau scanner parfait malgré le grand nombre de malades qui arrivent au CHR chaque jour .Au niveau de tous les services , on dispose de matériel médical sophistiqué, en urologie, en cardio…Mais il y a des cas de malades  qui sont évacués vers Casablanca lorsqu’il s’agit de cas qui nécessitent une intervention de haut niveau au CHU.

 

Et la maternité ?

Le nombre des femmes qui arrivent en maternité dépasse nos capacités litières. Et bien qu’il y ait des maisons de maternité au niveau des autres provinces, c’est le CHR qui accueille presque toutes les femmes en état d’accouchement. Le Ministère de la santé a  élaboré une stratégie dans le but de résoudre tous les problèmes des maternités  mais le sureffectif reste un problème difficile à surmonter.

 

Quelles mesures avez-vous prises pour  lutter contre les déchets au CHR ?

Personnellement, je visite souvent tous les services du CHR mais je n’ai jamais remarqué qu’il y a des déchets partout. Mais avec le nombre croissant des personnes qui arrivent quotidiennement à l’hôpital (plus de 4000 par jour ), le problème de la propreté du CHR se pose avec acuité. Il faut sensibiliser les gens à ne pas jeter les déchets partout.

Tout le personnel médical conjugue des efforts louables pour être au niveau des aspirations des citoyens malgré quelques contraintes. Mais le problème épineux reste celui du grand nombre d’accompagnateurs  qui sèment le désordre au sein du CHR.

 

© IENA-NEWS de 2018

 

About Iena News

Check Also

La chasse

La chasse au Maroc, un bilan positif.

Par :  SAID FRIX/IENA-NEWS.   Depuis la nuit des temps, la chasse, au Maroc, a toujours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *