Ces drones sauvent des vies

107
Les drones comme celui-ci peuvent voler à toute heure du jour ou de la nuit et livrer des marchandises vitales dans des zones isolées. (© Zipline)

 

Par :  ShareAmerica / IENA-NEWS

 

Quand Claudine Ndayishime a souffert de complications lors d’une césarienne, les médecins de l’hôpital rwandais où elle accouchait n’avaient pas de sang pour la transfuser et elle est tombée dans le coma. Heureusement, en un rien de temps, un tout petit avion robotisé mis au point par la start-up californienne Zipline a parachuté du sang dans un paquet rembourré, et les médecins ont pu lui sauver la vie.

« C’est grâce à Zipline que j’ai pu reprendre connaissance. Ils ont livré le sang en quelques minutes », confie Mme Ndayishime.

Depuis le début de son partenariat avec le Rwanda en 2016, Zipline a réalisé plus de 500 livraisons aériennes de produits d’urgence. La population locale surnomme ces drones les « ambulances du ciel ».

Les vols comme celui qui a transporté le sang pour la transfusion de Mme Ndayishime montrent l’avantage des drones pour livrer du matériel et des produits médicaux dans les régions isolées et difficiles d’accès. En décembre dernier, la république de Vanuatu, un archipel du sud de l’océan Pacifique, a procédé à sa toute première livraison de vaccins par drone dans une région reculée.

drones

Une sage-femme et son assistant empruntent un sentier le long de la côte de l’île Épi, à Vanuatu. Les drones pourraient éviter ce type de pérégrinations. (© UNICEF Pacific)

 

Ce programme utilise des drones fabriqués en Australie et reçoit le soutien du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, financé en partie par la Fondation Bill and Melinda Gates et par le gouvernement américain.

Zipline prévoit de faire voler des drones en Tanzanie et au Ghana. Ces livraisons achemineront notamment du sang, des vaccins et des médicaments contre le paludisme et le VIH.

D’autres entreprises américaines se servent également de drones et d’autres nouvelles technologies pour élargir la diffusion de traitements médicaux. Matternet, une entreprise de Menlo Park (Californie) a fourni des drones pour faire des essais de transport d’échantillons de sang aux fins de dépistage du VIH au Malawi.

En outre, Nexleaf Analytics, une organisation à but non lucratif de Los Angeles, soutient l’organisation internationale Gavi, The Vaccine Alliance, dans sa mission de vaccination des enfants dans les pays en développement. Nexleaf met au point des technologies abordables pour conserver les vaccins au frais et maintenir ainsi leur viabilité.

drones

Des enfants regardent le vol d’essai d’un drone qui devrait améliorer la livraison de services de soins de santé au Malawi. (© Bodele/UNICEF)

 

Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), dont l’objectif est de promouvoir la croissance économique dans le monde, a récemment vanté les mérites des livraisons, par drone, de sang et de matériel médical de Zipline au Rwanda. Elle considère ces livraisons comme emblématiques de la manière dont les nouvelles technologies peuvent résoudre les problèmes de l’Afrique tout en créant des emplois locaux.

« L’Afrique subsaharienne exploite avec succès les nouvelles technologies et crée une classe moyenne émergente et dynamique », a déclaré Mme Lagarde à une conférence du FMI à Accra, capitale du Ghana, en décembre.

Mais le plus important pour Alice Mutimutuje, une mère rwandaise qui a eu besoin d’une transfusion lors d’une hospitalisation pour un paludisme, c’est la rapidité des livraisons de matériel médical par drone. « Je voyais les drones voler et je me disais “ils sont fous”, jusqu’à ce qu’un de ces drones m’apporte du sang et me sauve la vie », confie-t-elle.

Cet article a été écrit par le rédacteur indépendant David Reynolds.

 

© IENA-NEWS de 2019

Comments are closed.